Ils sont bien installés sur une chaise, un canapé, au fond d’un bus ou dans leur lit. Ils cliquent, ils glissent leurs doigts sur l’écran tactile, c’est ludique. Ils sont présents physiquement, ancrés dans un monde réel. L’écran est un portail, un franchissement, une coupure.

Le covid19 a vu resurgir les théoriciens du complot de tous bords, principalement au sein des espaces virtuels. Il y eut même une sorte de climax avec l’arrivée du documentaire « Hold-Up ». Celui-ci empruntait tous les codes radotés du genre : une mise en scène au ton grave et jouant sur l’émotion, avec des intervenants prostrés dans le noir qui narrent des faits de plus en plus douteux…

Une jeune fille au grand front avec des cheveux roses. Qui vous vient à l’esprit ? Et oui, c’est Sakura dans l’animé Naruto. Une petite fille gentille, pas du tout courageuse, réservée au début… Et pas très talentueuse question pratique des arts martiaux.