Pendant deux ateliers, nous avons travaillé avec lui autour du déni de Démocratie. Alternant entre écriture, et exercices de théâtre, nous avons développé un champ lexical autour du mot Urgence nous permettant ainsi d’écrire des histoires, vraies ou fictives.

Ils sont bien installés sur une chaise, un canapé, au fond d’un bus ou dans leur lit. Ils cliquent, ils glissent leurs doigts sur l’écran tactile, c’est ludique. Ils sont présents physiquement, ancrés dans un monde réel. L’écran est un portail, un franchissement, une coupure.

Démos, des mots, toujours des maux !

Qu’est-ce que la démocratie aujourd’hui ? Un concept ou une réalité ? Notre travail sur ce numéro nous a permis de creuser les différentes perceptions qu’à la population de ce principe.

Après plus d’un an d’action des gilets jaunes ainsi que les nombreuses manifestations au sujet de la réforme des retraites, avec l’équipe de rédaction nous pensions que la démocratie n’était plus, à l’image de notre système actuel français. Cette impression généralisée que les politiciens, au gouvernement comme au parlement, ne représentent plus le peuple. L’interview des candidats aux municipales de Rennes a renforcé l’opinion d’une image lissée et d’un discours quasi identique.

Cependant, le pouvoir reste aux mains de chacun. L’Histoire américaine marquée par des militants pour l’égalité des droits pour tous nous donne l’exemple que le changement est possible même si nos idées ne sont pas représentées au parlement. Certes, les combats sont toujours d’actualité, par rapport aux droits des étrangers ou des personnes en situation de handicap notamment.

Vous découvrirez dans ce journal des initiatives citoyennes très intéressantes. La démocratie peut s’appliquer dans plusieurs contextes : au sein d’un workshop, d’une école, d’une entreprise ou d’une association. Pour cela, chacun peut se saisir de ses droits et être actif dans la société civile en trouvant l’équilibre entre libertés et responsabilités. Entre démocratie participative, slacktivisme, engagement dans la société civile ou en politique, peut-être arriverez-vous à retrouver votre place de citoyen ?

L’édito par Céline Brulais

Démocratie et design : tout un art !

L’Institut Supérieur des Arts Appliqués (LISAA) nous a ouvert ses portes le temps d’une semaine pour un workshop avec ses élèves de prépa. Le but : produire les affiches de ce numéro. Quatre groupes ont été constitués dans le but de créer quatre affiches différentes pour le journal.

Nous avons travaillé respectivement autour du symbole, de l’icône, du drapeau et enfin de l’affiche de propagande. L’équipe du journal s’est répartie dans ces groupes afin de s’immerger dans le travail de réflexion des étudiants.

Nous avons pu retrouver, pour certains, les bons vieux bancs de l’école en travaillant avec les élèves et les professeurs. Différentes techniques ont été travaillées, notamment autour du drapeau, avec la couture, le tissage et le tricot. Nos tricoteurs se sont d’ailleurs trouvés une nouvelle passion et se sont déjà organisés une soirée tricot ! La sérigraphie, le pochoir ainsi que le transfert, technique consistant à prendre un support déjà imprimé et à le transférer à l’aide d’acétone, ont été utilisés pour les autres groupes. J’ai pu tester la technique du pochoir à la bombe et mes chaussures en ont pris un coup mais c’était assez satisfaisant ! A la fin de la semaine, chacun a pu présenter son travail et la démocratie a suivi son cours. Un vote a été effectué pour sélectionner les futures affiches. La semaine a été plus éprouvante pour certains que pour d’autres mais je pense que tous, l’équipe ainsi que les élèves, ont pu tirer une bonne expérience de ce workshop. De la réflexion à la conception, c’est un chemin semé d’embûches mais on en sort finalement fiers d’avoir réussi à produire un travail qui n’était finalement, au départ, qu’une idée.

Alexis Le Cocquen


La version papier téléchargeable

On aime être généreux