Dans tes rêves

A chaque page, échappez-vous vers d’autres mondes

Nous rêvons tous ! Inutile de le nier, même si certains ne s’en souviennent pas. Chaque nuit, notre cerveau nous concocte des histoires à dormir debout, inspirées de ce que nous vivons chaque jour. Cela fait partie de notre ADN et de notre humanité : nous rêvons.

Nourrir son imaginaire est quelque chose d’important pour le développement de chacun, aussi bien dans l’enfance que plus tard, et rêver est important ! Dans notre société, où il faut être le plus productif possible, rêver, jouer ou imaginer sont des actions que nous sommes censés laisser tomber dans le monde adulte, car il faut être sérieux.

Alors pourquoi aimons-nous autant les histoires ? Nous aimons penser au futur qui nous est montré dans Interstellar, ou bien aux paysages et aux histoires de Dune ou de Star Wars. La magie de Harry Potter attire car elle permet de faire ce qu’il nous plaît et nous aimerions tous recevoir une lettre de Poudlard un jour ! Se retrouver dans un monde parallèle au nôtre, avec d’autres qui nous comprennent. Le monde des superhéros des comics nous attire. Qui ne voudrait pas voler ou sauver des innocents grâce à une super force ? Nous aimons repousser nos limites en lisant ou regardant des œuvres d’horreur surnaturelle comme Hellraiser, pour ressentir des sentiments qui ne sont pas souvent sollicités dans la vie de tous les jours. S’évader dans son monde intérieur est nécessaire pour avancer, et surtout pour tenir.

Plusieurs créateur.ices font du rêve leur métier. Des écrivain.es, dessinateur.ices ou réalisateur.ices nous font rêver, en nous partageant leur univers, tandis que des scientifiques, psychologues et doctorant.es travaillent sur ce besoin inné de chaque culture de notre monde. Avec ce numéro, nous allons à la rencontre de ces cultures de l’imaginaire, riche de siècles d’histoire humaine et de volonté d’échappatoire.

L’édito par Eden Le Reux

Renan Vigneron, fabricant d’images étranges

Pour créer l’affiche de ce numéro sur le thème de l’imaginaire, nous avons invité le graphiste et illustrateur, Renan Vigneron pour une collaboration inédite. Passionné de Science-fiction, Renan produit des images étranges et colorées que vous pouvez découvrir sur son instagram @slip_de_bain. Oui, vous avez bien lu ! Un pseudo qui peut vous paraitre bien étrange mais qui fait simplement référence au film d’animation, Monstres et Cie et plus particulièrement à Bob Razowski, le petit cyclope tout vert.

Quand avez- vous commencé la création artistique ?

Je dessine depuis que je suis tout petit. Quand je me retrouvais face à un film ou un livre, je me rendais dans mon bureau et je reproduisais ce que j’avais vu en imaginant un univers autour. Je voulais faire des bande-dessinées. Puis j’ai fait des études artistiques en graphisme pour donner un but à mes créations.

Quelle sont vos inspirations ?

Je m’inspire de bande-dessinées et de comics. J’adore le style très illustratif avec un trait humoristique. En générale, j’ai une idée précise de ce que je veux faire mais ça peut arriver que non. Donc je fais plein de croquis pour arriver à développer quelque chose de concret. Le dessin me permet vraiment de trouver une forme physique à mes idées.

Un projet dans l’avenir ?

Oui ! En ce moment, je suis plus sur des projets graphiques qu’illustratifs. Par exemple, un de mes dernier travaux s’inspire du travail d’Isaac Asimov, auteur de Science-fiction que je trouve assez visionnaire. Je me suis inspiré directement d’une de ses nouvelles sur la disparition des étoiles, pour créer des formes qui n’ont pas forcément de rapport entre elles. Sur Illustrator, j’utilise les formes où je viens rajouter des dégradés, des points et du gras, pour donner une impression matérialisée de formes de constellations. Je tends plus vers des projets comme celui-ci, des projets de mise en page avec des choses qui n’ont pas forcément de rapports entre elles. Mon métier de graphiste me fait surtout poser la question de « comment puis-je créer un univers à partir de différents éléments ». C’est ça que je vais chercher à travailler avec vous pour ce projet d’affiche, d’ailleurs.

La référence culturelle incontournable pour vous ?

Ce n’est peut- être pas la référence dont je m’inspire le plus mais s’il y a une œuvre très complète et très intéressante que je peux vous recommander, ce serait Akira, le manga de Katsuhiro Otomo. Cette œuvre est très détaillée, c’est très beau en termes d’illustrations. Il est vraiment incroyable : l’imaginaire, le dessin et l’univers sont vraiment très complets, très bien construits. Aussi, ce qui est intéressant dans ce manga, c’est que comparer à un film où on est limité dans l’imaginaire du monde, Akira nous laisse libres d’imaginer le reste du monde présenté. J’aime le fait de faire travailler le lecteur, de le faire participer au développement de l’histoire de l’auteur et grâce à cela, il permet de pouvoir inspirer d’autres personnes à son tour.

Océane Minois

La version papier téléchargeable

On aime être généreux